L’assurance emprunteur au cœur de la Modernité

La société Verlingue, célèbre courtier en assurance et spécialisé dans l’assurance pour les emprunteurs a décidé de mettre sur le marché Assur@ccess.

Assur@cess qu’est-ce que c’est ?

Ce produit est une plateforme internet qui vous permet en un temps record de distribuer l’assurance emprunteur.

En effet, avec la chute des taux d’emprunts auprès des banques et la baisse du prix de l’immobilier le besoin en assurance emprunteur est en nette augmentation par rapport aux années précédentes. C’est pourquoi Verlingue a décidé de mettre à disposition cette plateforme entièrement automatique Assur@ccess. L’objectif de cette plateforme est d’améliorer le rendement des courtiers et de facilité le déploiement des offres d’assurances emprunteurs.

Le Numérique au cœur de la solution

En effet, cette plateforme permet à l’emprunteur, donc au client potentiel de générer un devis de son assurance en un clic, de souscrire à la dite assurance et de fournir les éléments nécessaires à la constitution du dossier client sans sortir de chez lui, de manière ultra sécurisée et extrêmement rapide.

A noter que le courtier a tout prévu, en effet, figure aussi au sein de sa plateforme automatique le questionnaire santé indispensable à toute souscription d’assurance de prêt. Cette option permet aux emprunteurs d’avoir une acceptation quasi immédiate de leur dossier de santé.

 

April lève le voile sur ses résultats 2017

April, le géant du courtage a clôturé son année fiscale 2017 et a rendu officiel son chiffre d’affaires généré sur 2017 ? Le courtier peut se vanter cette année d’une croissance non négligeable de 7.8% par rapport à l’année précédente et donc d’un chiffre d’affaires total de plus de 928 Millions d’Euros ! Sublime performance pour cette référence de l’assurance !

En effet, depuis plusieurs années le courtier a su miser sur des gammes de produits porteurs à l’échelle nationale comme à l’échelle internationale. C’est ainsi que des produits comme la santé prévoyance, les Dommages, ou encore les assurances santé pour le voyage ou les expatriés sont en croissance constante au sein de l’entreprise.

reorientation stratégique et leviers de croissance au cœur de 2018

Au final après l’analyse détaillée des chiffres communiqués par le courtier on comprend d’où vient la croissance : les commissions encaissées sont en augmentation de 4%, les primes d’assurance également avec une hausse enregistrée de plus de 10%. On notera également que les commissions engendrées par la santé et la prévoyance ainsi que celles liées aux Dommages ont augmenté en moyenne de 5% par rapport à l’exercice précédent. April a donc centré ses efforts sur les produits qui rapportent… efficace n’est-ce pas ?

Après ce beau succès de  2017 le courtier ne se repose pas sur ses lauriers et compte bien performer de nouveau en 2018. Cela par la mise en place de plusieurs actions stratégiques concrètes comme : l’informatisation de ses procédures, la disparition des foyers en décroissance et/ou non rémunérateurs comme ce qui a été fait pour la Suisse en 2017 et le rachat de société à fort potentiel comme ce qui a également été fait en 2017 avec les intégrations de  Pont Grup (Espagne) et de Public Broker (Brésil ).

 

Solly Azar, le célèbre courtier grossiste en assurance a mis en ligne un nouveau site web à la fin de l’année 2017.

Solly Azar, le célèbre courtier grossiste en assurance a mis en ligne un nouveau site web à la fin de l’année 2017. Il offre de nouvelles fonctionnalités à ses courtiers partenaires en les localisant et en leur envoyant directement les demandes de prospects particuliers qui se trouvent à proximité.

Ainsi, sur cette nouvelle interface il est désormais possible pour les particuliers de localiser un courtier près de chez eux et de le solliciter pour une proposition commerciale.

A l’époque des magasins en ligne et du « BOOM » des achats sur la toile, cette société oriente son business model vers la digitalisation et surf sur la vague de l’achat en ligne.

Des centaines de courtiers partenaires

Chaque Courtier grâce à son accès sur le site se retrouve géolocalisé, et reçoit des contacts de particuliers directement sur sa plateforme, de plus ces contacts sont dits « qualifiés » puisqu’ils émanent d’une réelle demande du client final et donc d’un besoin réel ; La seule contrainte et obligation des courtiers est de répondre à la prise de contact dans les 24h afin d’être le plus rapide et efficace possible et donc d’augmenter la satisfaction client et l’image de marque du courtier.

Des centaines de contacts affectées aux courtiers en un mois

Depuis la mise en place de la nouvelle plateforme, plus de 300 demandes de clients potentiels ont été transmises aux courtiers partenaires ; un chiffre non négligeable et potentiellement un indicateur déterminant dans l’analyse des taux de conversion et de l’augmentation des chiffres d’affaires générés.

 

L’internationalisation du métier de Courtier

Le Président de la République s’est rendu en ce début d’année 2018 en Chine accompagné de 53 chefs d’entreprises et institutionnels. On notera également parmi tout ce beau monde la présence du PDG d’un grand nom du courtage.

Au sein de cet éventail de fondateur, directeur et autres chefs d’entreprises se glisse un courtier en assurance président du groupe Siaci Saint Honoré implanté dans le pays depuis 2009.

Cette société a depuis été renommée MSH China ; cette dernière bénéficie de plusieurs bureaux et agences dans tout le pays et dans des villes à forte croissance comme : Shanghai, Beijing, Guangzhou, Shenzhen et Singapour. Cette compagnie de l’Empire du Milieu a pour vocation de créer des produits de santé et de prévoyance  à l’international à destination plus principalement des professionnels de tous les secteurs expatriés en Chine. Cette société Franco-Chinoise a également été la première à mettre en place le tiers payant dans le pays avec des centaines de partenaires en santé et une présence accrue dans les plus grandes villes du pays : Shanghai, Pékin, Guangzhou, Hongkong, Taipei et Macao.

Cette success story n’est que le début d’une longue série et de nombreuses sociétés Françaises ont pour vocation à s’exporter. En Chine ou ailleurs l’assurance s’exporte et le courtier internationalisé.

LES BEST PERFORMERS DES COURTIERS GROSSISTES EN 2017

En 2017, les performances des courtiers grossistes Français se sont avérées plus qu’excellentes. Le marché de l’assurance dans l’hexagone est au beau fixe et annonce encore de belles années à venir.

Les courtiers Grossistes sont une caractéristique Franco-Française du secteur de l’assurance. En effet, cela fait 40 ans que les grossistes existent dans l’hexagone et nous montrent de plus en plus leur côté indispensable au sein du secteur. Ainsi notre classement va vous présenter de très belles croissances en terme de marge mais aussi de chiffre d’affaires générés. On peut donc dire que le courtier grossiste est un intermédiaire non négligeable au marché de l’assurance en France. De plus, les possibilités de développement et de croissances ne s’arrêtent pas là, puisque la nouvelle directive européenne sur la distribution d’assurance (DDA) va redistribuer les forces et leur donner encore plus de poids et de perspectives de développement.

La dda ou la directive qui fait des courtiers grossistes un acteur majeur du secteur

Cette directive est plus que favorable à l’entrepreneuriat assurantiel et va permettre aux courtiers grossistes d’asseoir d’avantages leur leadership en tant qu’intermédiaires de l’assurance. En effet, leur zone de chalandise est plus grande que celle d’un courtier de proximité et leur coût est beaucoup moindre que celui des courtiers de proximité pour les compagnies d’assurance. Au final un courtier grossiste ce ne sont que des avantages pour un résultat optimal.

 

Le Top 20 des courtiers grossistes 2017 : Pourquoi sont-ils devenus les stars de l’assurance ?

Aujourd’hui le secteur des courtiers grossistes est en plein « BOOM », certains d’entre eux affichent des croissances à deux chiffres sur leurs bilans de fin d’année. Ils ont désormais le sentiment de jouer réellement un rôle et de tenir une place non négligeable dans le domaine de la commercialisation d’assurances.

Ces derniers sont devenus incontournables en partie grâce à la DDA (Directive européenne sur la distributions d’assurances) qui entre en vigueur début 2018 qui joue réellement en leur faveur et leur donne d’autres cordes à leur arc pour pouvoir générer des bénéfices autrement. En effet, il leur sera en autre possible aujourd’hui de devenir concepteur et ainsi être sur un pied d’égalité avec les grandes compagnies assurantielles d’aujourd’hui.

 

L’informatisation du metier

En 2016, une loi nommée « Solvabilité 2 » est entrée en application, cette dernière à ajouter des obligations légales aux compagnies d’assurance notamment en terme de compliance. Ces nouvelles obligations légales ont un coût non négligeable pour les grandes compagnies qui travaillent en général avec plusieurs milliers de courtiers à l’échelle nationale. Ainsi que une échelle de valeur, ces compagnies se sont rendues compte que le grossiste leur permettait à moindre de coût de toucher une plus vaste population et de regarder d’un œil meilleur cet intermédiaire auparavant délaissé pour le courtage de proximité.

 

Mode d’emploi de notre classement :

Nous avons établi notre classification grâce aux données publiées par les courtiers grossistes lors du palmarès Les Courtiers millionnaires de  2017. Ainsi nous nous sommes focalisés sur l’année d’exercice 2016 pour les entreprises aynat un Chiffre d’affaires supérieur à un million d’euros et dont 50% est réalisé en tant que grossiste.

Ce tableau nous permet de constater que l’activité est au beau fixe pour les entreprises historiques du secteur. En effet, la société April qui en 2015 a revu sa copie récolte aujourd’hui les lauriers de ses efforts et de sa réorientation stratégique. Ainsi on notera une marge brute en croissance de 2.7%  autant au niveau de la gamme santé-prévoyance (+1.5%) que pour la gamme Dommages (+4.7%). Le groupe April est donc loin devant ses concurrents avec un Chiffre d’affaires généré sur 2016 de 485 millions d’euros uniquement pour la partie courtage ! Belle performance pour le leader du secteur!

A la deuxième marche du podium on retrouve la société Alptis avec une croissance de 3.7% et un chiffre d’affaires dégagé de plus de 95 millions d’euros. Ce géant de l’assurance reprend enfin des couleurs après plusieurs exercices difficiles liés notamment à une législation défavorable.

Sur la troisième marche du podium on rencontre le groupe Ciprés avec une croissance exceptionnelle de 18% et un chiffre d’affaires généré de 65 Millions d’euros. Cette croissance à deux chiffres s’explique surtout par le fait que la stratégie du groupe se veut multidétentrice, en proposant à ses clients professionnels plusieurs options de complémentaire santé.

A la quatrième place on trouve la société Solly Azar, filiale du groupe Verspieren. Même si les chiffres présentés nous montrent une décroissance de quasiment 10%, la refonte de la stratégie et la réorganisation mise en place en 2015 permettent à cette société de récolter les fruits de son labeur. En effet, on note une augmentation significative du nombre de nouveaux contrats, on s’attend donc à une stabilisation du chiffre d’affaires en 2017 pour un renouveau avec la croissance de la filiale en 2018.

On notera que d’autres indicateurs de croissance chez les « petits » courtiers  sont également à prendre en considération dans le bas du classement. En effet, nous prendrons pour exemple la société SPVie nous offre en 2016 une croissance de plus de 65% ; il en est de même pour la société  Leader Underwriting qui appartient au groupe Asqua  et qui a brillamment terminé l’année avec une croissance de plus de 45%. La stratégie numérique et de communication digitale mise en place par le PDG du groupe promet de beaux succès en terme de communication pour les courtiers partenaires comme la mise en place et la gestion en direct des pages de ces derniers.

 

Le spécialiste du covoiturage se lance dans le courtage

BlablaCar, une société que tout le monde connaît, a déjà utilisé ou a entendu parler. Depuis 12 ans cette société constituée d’une dizaine de spécialistes en assurances nous fait faire des trajets partout en Europe à moindre coût. Aujourd’hui le leader du covoiturage souhaite se lancer dans le courtage assurantiel via sa plateforme.

En effet, il y a deux ans le géant du covoiturage a recruté en masse des collaborateurs dédiés à la gestion  et au développement de ses offres assurantielles. Le premier but de cette démarche était de sécuriser les trajets des usagers mais aussi des conducteurs. Pour ensuite dans un second temps, en ayant déjà le pied dedans proposer aux utilisateurs ses propres produits d’assurances.

 

BlablaCar a déjà lancé, en collaboration avec AXA, deux types de protection :

  • La garantie pour les utilisateurs d’arrivée à destination : en cas de panne, accident, vol,… si le véhicule ne peut être utilisé, la compagnie d’assurance prend en charge le véhicule (dépannage et transport jusqu’au garage le plus proche) ainsi que le transport des passagers et du conducteur jusqu’au lieu de destination finale convenu sur la plateforme.
  • Le « prêt du volant » : si le conducteur pour quelque raisons que ce soit cède le volant à l’un des passagers et qu’un dommage responsable se produit, AXA prend en charge la surfranchise.

La plateforme veut encore voir plus loin.

 

Un nouveau type de courtage est en marche

En effet, renforcé de ses spécialistes en assurance, Blablacar souhaite offrir à ses utilisateurs conducteurs et passagers une liste complète de protections supplémentaires. En effet, après 12 années d’existence et une présence dans plus de 20 pays et plus de 50 millions de personnes connectées, Blablacar a pu au fil des années récolter des données non négligeables sur les risques inhérents à chaque trajets en fonction : de l’âge et du sexe du conducteur, des itinéraires empruntés, des heures de voyages,… Ainsi, grâce à toute cette data à disposition Blablacar pourrait devenir un acteur majeur du courtage automobile.

Un nouvel acteur pourrait également rentré dans la place du courtage en assurance puisque Amazon songerait très sérieusement à se lancer également dans le secteur.